XXX

Un avis qui vient de Santiago

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’énorme quantité de publications sur le thème jacquaire n’est pas satisfaisante.
Elle est enfermée dans un cercle vicieux et elle n’a pas su éviter bien des défauts :
très peu de rigueur dans la critique des sources,
mélange de croyances religieuses, d’absence de méthode
et de manipulation des données historiques.

Ofelia Rey-Castelao, professeur à l’Université de Santiago.

Cette épigraphe est empruntée à l’ouvrage Los mitos del Apostol Santiago, publié avec le concours du Consorcio de Santiago et présenté à Compostelle en décembre 2006. Ce livre jette un regard nouveau sur le pèlerinage à Compostelle en présentant les nombreux mythes qui courent à son sujet. Elle justifierait à elle seule le projet de la Fondation David Parou Saint-Jacques : ouvrir des échanges avec tous les chercheurs et les esprits curieux et contribuer à faire évoluer la situation décrite par Olivia Rey-Castelao. Les chercheurs de la Fondation ont l’ambition de rompre le cercle vicieux des idées reçues, des postulats jamais vérifiés, des idéologies sournoises et de la mauvaise foi de tous ceux dont l’intérêt politique, économique voire religieux passe avant la qualité de l’information donnée au public et parfois même avant la rigueur de la recherche scientifique.

Ce faisant, elle reconnaît l’immense valeur de l’expérience pèlerine et le témoignage de foi qu’ont donné les millions de pèlerins qui, loin d’aller tous à Compostelle, ont sillonné les routes médiévales vers de nombreux sanctuaires. Elle souhaite leur offrir un cadre plus rigoureux.

Voir l’article d’Ofelia Rey-Castelao sur la revue SaintJacquesInfo.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »